fairy-fic21
Profile

歓迎

    Ca serai bien que je me remette à l'écriture avant la rentrée ... ^^' (01/09/2017)

  • 1467 visits
  • 7 articles
  • 98 hearts
  • 201 comments

23/07/2015


    


      Bienvenue à tous !
J'ai crée ce blog afin de pouvoir partager mes écrits avec vous. Ils portent tous sur le manga Fairy Tail, qui fut pendant une période mon favoris. Ma première et unique fiction "Faut-il sourire ou pleurer ?" compte déjà quelques chapitres visibles sur mon blog. Ma fiction ainsi que mes One-shots sont tous écrits par moi-même, inspirées de plusieurs fictions que j'ai lu jusqu'à maintenant, ma vie personnelle ainsi que de mon imagination tout simplement.
Ici aussi il y a quelques règles à respecter : le plagiat est strictement interdit, tout comme les commentaires vulgaires ou sans aucune politesse. Néanmoins, toutes personnes susceptible de vouloir devenir prévenus, n'a qu'à me faire un petit signe dans les commentaires (attention, il y a un nombre limité). Les commentaires constructifs et les kiffs sont bien entendu acceptés ! 
Sur ce, bonne lecture ! 



Ce jolie habillage a était fait par  BAKA-COOKIE !
Ce très belle avatar a été fait par SheWolfArt

 

Tags : bienvenue

23/07/2015

 

            L'écriture c'est le coeur qui éclate en silence.
                                                                                                                     執筆は沈黙の中で爆発する心臓です。


Fiction n°1 :  Faut-il sourire ou pleurer ?
 
Type : Romance, Combat, Magie
Couple : Lucy&Sting - ( Lucy&Natsu )
Statut : En cours 
Résumé :    

      Après une mission catastrophique, une petite tête blonde du nom de Lucy avait disparue.
Après plusieurs recherches personne ne l'avait retrouvé plongeant ainsi une partie de la guilde dans la tristesse et le désespoir.
Cinq mois étaient passés et toujours rien.
Qu'arrivera-t-il à la guilde ? De la joie ? De la tristesse ?
Seul l'avenir nous le dira.
 
Personnages principaux : Lucy, Sting, Natsu
Chapitres : 1-2-3
Prévenus : ---- (5/10)
Répertoriée : --

 




One-shot n°1 : Peu importe qui tu es je t'aimerai

Couple : Lucy&Natsu
Statut : Terminé
Résumé :

      Rien ne peu être pareil lorsque l'on sait la vérité. Mais seul mes sentiments ne changeront pas, peu importe ce qui tu es et d'où tu viens. Car je t'aime pour ce que tu es et non ce que tu es censé être.


Personnages principaux : Natsu, Lucy, Happy
Lien :
Os pour concours
Répertoriée : 

 

One-shot n° 2 : Rien ne nous empêche de nous aimer. 
 
Couple : Rogue&Lucy
Statut : Terminé
Résumé :

      Lucy. Son prénom ne cesse de résonner dans ma tête m'empêchant de me concentrer sur le combat qui était entrain de se dérouler devant mes yeux. Ce sentiment m'était jusqu'à la inconnu. Mon coeur bat à la chamade lorsque je l'entends rire, je rougis lorsque je la vois et j'ai une boule au ventre quand je pense à elle.
Mais le destin à voulu que l'on soit ennemie et Sting ne se gêne pas de me le rappeler. Mais peu importe, je l'aime.
 
Personnages principaux : Rogue, Lucy
Lien :  


Prévenus pour tous les écrits Nalu :
Prévenus pour tous les écrits Stinglu :


∆ Donnez vos impressions en commentaires. ∆



 

Tags : Répertoire des écrits

23/07/2015

 
                 chapitre 1.
                                                                                                                                                                      第1章



      Dans une forêt immense éloignée de toute civilisation, résonnait le bruit d'une respiration saccadée et de feuilles mortes craquant sous le poids des pieds d'un jeune homme.
Il courrait sans cesse, évitant parfois certains arbres se dressant sur son chemin. Il courrait alors que son souffle ne le lui permettait plus. Il courrait toujours, même si ses forces devenaient minimes et qu'il risquait de tomber à tout instant. Il courrait pour la retrouver, sa coéquipière, son amie, sa Lucy. 
Le jeune homme aux cheveux étrangement rose criait le doux nom de la disparue à s'en casser la voix qui commençait d'ailleurs à se rouiller. Sa bouche devenait peu à peu pâteuse, la peur était présente dans son regard onyx, une boule de stresse se faisait de plus en plus intense dans son ventre. 
Étant trop concentré sur ses recherches, il ne vit pas qu'une jeune femme en armure s'était placée face à lui. Par inadvertance, Natsu lui rentra dedans mais s'en excusa aussitôt. Il voulu continuer sa course sans perdre le rythme c'est pourquoi il essaya de passer à droite de la mage puis à gauche mais elle restait là, planté devant lui. Le dragon réessaya mais c'était sans compter sur son amie qui ne l'entendait pas de cette oreille. En ayant marre de jouer, Natsu se mit droit comme un piqué face à Erza, l'air sérieux. Ses sourcils froncés formaient quelques rides accentuant ainsi sa détermination et son énervement.
 
 
 
« Erza, laisse-moi passer ! Il faut que je retrouve Lucy ! 
- Natsu, calme-toi, tu veux ? dit-elle le plus calmement du monde.
- Comment peux-tu rester aussi calme ! Lucy a disparu, il faut que je la retrouve ! prononça-t-il énervé en serrant les dents.
- Cela ne sert à rien pour le moment, on a déjà cherché partout.  Et aucune trace de Lucy.
- Laisse-moi passer, je vais la retrouver, moi.
- Arrête ! Tu te fais du mal.
- Lucy fait partie de notre famille, elle fait partie de Fairy Tail, je ne l'abandonnerai jamais.
- Tu es blessé et à bout de forces. Rentrons à la guilde pour réfléchir tous ensemble à la manière de la retrouver.
- Non ! Peu importe ce qu'il peut m'arriver tant que je ne l'ai pas retrouvé, je n'irai pas mieux.
- Arrête de faire l'enfant ! Sois grand pour une fois et écoute-moi !
- Laisse-moi, dit-il froidement. »
 
 
 
      La mage aux armures commençait à sérieusement perdre patience face à cette tête de mule. Voyant qu'il ne voulait toujours pas l'écouter, Erza lui assena un coup de poing sur la tête le faisant ainsi tomber dans les vapes. Elle lui attrapa le haut du col de sa veste, faisant attention à ne pas l'étranglerau passage, et le traina derrière elle en se dirigeant vers la ville la plus proche pour retrouver le reste de l'équipe. 
Ils se dirigèrent vers la gare par laquelle il était arrivé dans ce pauvre village.
Alors que les membres de Fairy tail se placèrent à l'intérieur de la machine à vapeur, elle se mit en route pour Magnolia plongeant alors le dragon dans un état second. 
 
 
 
      Durant le voyage, personne ne parlait, tout le monde était dans ses pensées. Le mage de glace se sentait tellement impuissant face à la situation qui était entrain de se dérouler qu'il serrait ses mains cachant ainsi son visage rongé de tristesse d'une telle force qu'il se coupa la circulation pendant quelques instants. Soudain, une main vint se poser sur son épaule lui faisant relâcher la pression. Il releva la tête, surpris, et découvrit la petite Wendy, un sourire timide collé sur son visage enfantin. Grey remarqua que quelques larmes perlaient au coins de ses beaux yeux chocolat et d'un coup de main habille les essuya. Ils se sourirent mutuellement essayant de cacher au plus profond d'eux leur douleur. Après cet échange visuel, ils retournèrent à leurs pensés qui étaient pour la plupart nostalgiques.  
 
 
 
      Erza, qui était à côté de la fenêtre, observait le paysage défiler devant elle. Le coeur lourd, elle essaya de rester de marbre mais les larmes voulaient briser la barrière que ses yeux avaient créé  auparavant. La chevalière se convint donc de les retenir. La rouge détourna le regard vers Natsu qui agonisait toujours, allongé sur la banquette du train à sa droite. Les deux chats étaient assis côte à côte, Happy pleurait silencieusement et serrait entre ses deux petites pattes le seul souvenir qu'il lui restait de Lucy, son ruban qu'elle attachait habituellement dans ses cheveux. Charuru le regardait tristement ne sachant point comment le consoler.  Le voyage ce termina ainsi, mélangé entre les sanglots et la fatigue due à leur mission. Au final ils n'avaient même pas réussi leur requête ce qui les énervaient d'autant plus.
 
 
 
      De retour à la guilde des fées, Natsu, suivant la petite Wendy, se dirigea instinctivement vers l'infirmerie qui se trouvait à l'étage. Sur le chemin, il tapa brutalement contre l'un des nombreux tonneaux vides que Cana avait laissé trainer, ce qui l'énerva. Le son qui se produit lors de la rencontre entre le pied du mage et du contenant, attira l'attention de toute la guilde qui interrogea du regard le mage de feu. Erza, qui était juste derrière lui, posa délicatement sa main sur son épaule, et lui chuchota quelque chose que seul lui put entendre et se dirigea par la suite vers le bureau du maître Makarov pour lui faire un rapport de leur désastreuse mission. Le mage de feu continua son chemin vers la salle où Wendy l'attendait déjà pour le soigner.
Ainsi il n'en restait plus que trois, les autres durent pour leur grand malheur expliquer la situation à leur famille.
 
 
 
      Tout était expliqué dans les détails choquant parfois certaines personnes. À la fin du récit, tout le monde était affecté par cette nouvelle. Aussi bien ses amis proches que les membres
inconnus aux yeux de la mage de clés.
Désormais la guilde n'était plus la même. Elle sombrait peu à peu dans la tristesse et le désespoir. 
 
 
 
      Mirajane nettoyait un verre derrière le bar où elle avait l'habitude d'être. Son regard, lui, n'était plus le même maintenant, il se perdait dans le vide et cherchait un quelconque réconfort qui était introuvable.
De son côté, la pauvre petite Levy venait de perdre sa meilleure amie, Lucy, qui était l'une des personnes des plus chers à ses yeux. 
Elle était unique pour elle et irremplaçable pour tous. Tandis que la petite bleu pleurait dans les grands bras de son dragon de métal, celui-ci tentait de la consoler du mieux qu'il pouvait n'étant pas habitué à faire une chose pareille. Quelques petites rougeurs apparurent sur son visage qu'il essaya de dissimuler en cachant sa tête dans les cheveux bleu océan de la mage aux mots. 
Le seul son qui persistait désormais dans le bâtiment était celui des pleurs et des reniflements. 
Tout le monde se posait la même question. 
Où était bien passée la jeune mage ?
 
 
 
-°-°-
 
 
 
      Dans une forêt, qui se trouvait à environs trois kilomètres de la gare la plus proche, gisait un corps. 
Celui d'une jolie jeune femme. Ses cheveux blonds étaient éparpillés partout sur le sol, ses yeux étaient clos, son souffle régulier, sa main droite tenait fermement des clés. Tout semblait en ordre jusqu'à ce qu'elle se mette à bouger et que sa respiration s'accélère soudainement. Ses lourdes paupières se soulevèrent d'un coup et firent place à deux grands yeux de couleur chocolat. Son regard avait l'air affolé à la vue de la grotte dans laquelle elle était en ce moment même. La fille essaya de se redresser mais abandonna assez rapidement sentant une douleur insupportable au niveau de son ventre. 
Elle pu apercevoir de multiples bandages sur l'ensemble de son corps. Pendant qu'elle continuait à analyser attentivement ce qui se passait, un bruit la fit sortir soudainement de ses pensées, lui faisant tourner la tête vers la gauche. 
 
 
 
      Elle découvrit avec surprise Loki qui s'approchait lentement d'elle ne voulant surtout pas la brusquer.
L'esprit lui lança un doux sourire dans l'intention de la rassurer et Lucy lui en renvoya un, comprenant ainsi qu'il était venu l'aider. Il continua à s'avancer jusqu'à ce qu'un drôle de bruit résonne, le stoppant dans son mouvement. Un large sourire se dessina sur son visage encore impassible quelques secondes plutôt.
 
 
 
« Je savais que tu aurais faim alors je suis allé te chercher de quoi te nourrir. », dit-il tout en rigolant.
 
 
 
      Elle lui retira délicatement la nourriture tant convoitée de ses mains et, l'engloutit en seulement quelques secondes laissant des miettes par-ci et par-là autour de sa bouche. Loki lui essuya doucement le coin de ses lèvres faisant apparaître des rougeur sur les joues frêles de la blessée mais elles disparurent très rapidement. Lucy se souvint alors de la situation se renfermant sur elle-même. Le rouquin se redressa lâchant au passage un soupire. Ses yeux se refermèrent et il resta accroupi à ses côtés.
 
 
 
" J'imagine que tu te pose de nombreuses questions."
 
 
 
      Instinctivement elle tourna la tête vers son interlocuteur, lui arrachant une petite grimace au passage. Lucy acquiesça et Loki débuta alors son récit, une mine grave faisait place sur son visage quelque peu secoué par les évènements encore fraichement implantés dans sa mémoire.
 
 

Flash back
 
 
      A Magnolia, c'était une belle journée ensoleillée. Un groupe de sept personnes se déplaçait, des valises à la main, en direction de la gare sous les plaintes d'un certain mage de feu. Au bout d'un quart d'heure, ils arrivèrent à la gare et virent qu'elle était bombée de monde. Natsu continuait tout de même à râler alors que plus personne ne l'écoutait. Le train arriva enfin avec quelques minutes de retard, toujours sous le bruit incessant des gens qui parlaient. 
 
 
BAM
 
 
      Le son parcouru l'ensemble de la quai de la gare incitant les personnes aux alentours à regarder la scène et se taire. Devant eux se tenait une femme en armure une « valise » à la main qui venait de frapper son camarade, désormais allongé à terre, une bosse poussant sur le haut de son crâne. Plus personne n'osait respirer de peur d'être dans le même état que ce dernier. Des rires prirent place au sein du groupe relançant la bonne humeur, mais les inconnus restèrent tout de même sceptiques reprenant leurs occupations. Les sept amis prirent place dans la machine et le voyage débuta.
 
 
 
      Deux heures passèrent et ils arrivèrent enfin à destination pour le plus grand bonheur de la salamandre. Tout en demandant leur chemin à certains villageois, ils trouvèrent la maison de leur client qui se trouvait être une petite chaumière faite à l'ancienne. Le mage aux cheveux ébènes frappa à la porte assez fort pour qu'on puisse l'entendre et aussitôt un vieil homme d'une soixantaine d'années vint leur ouvrir. A la vu des fées, un sourire resplendissant se dessina très rapidement sur ses lèvres fines et les invita à entrer chez lui. Il leur indiqua des fauteuils en cuir et partit chercher de quoi leur servir à boire. Les mages s'assirent et patientèrent en silence tout en observant l'intérieur. Il s'agissait d'une décoration assez chaleureuse avec des tons clairs tels que du beige et du blanc. Au mur siégeait toute sorte de photos : celles de famille, de voyage, d'amis et même d'animaux. Le vieil homme arriva de nouveau avec un plateau entre les mains qu'il posa sur la table basse en bois qui, elle, était au centre du cercle qu'ils avaient créé. Une discussion débuta entre les personnes présentes dans la pièce. Le client leur fit part de son problème : un homme, dont le nom lui était inconnu pour le moment, avait attaqué le village voisin où l'hôte avait résidé avant, faisant ainsi de nombreux morts et blessés. Les villageois avaient réussit à trouver refuge dans ce petit village peuplé d'une centaine d'habitants. Leur mission consistait simplement à l'éliminer dans le plus brefs délais.
 
 
 
      Après avoir reçu toutes les informations nécessaires les mages de Fairy Tail se dirigèrent d'un pas assuré vers la forêt que leur avait indiqué le vieillard. Wendy et Charuru étaient restées au village pour soigner les blessés de la dernière attaque. Au bout d'un moment ils arrivèrent devant une petite bâtisse en bois qui n'avait en aucun cas l'air très solide. Sans le faire pour autant exprès, Happy éternua faisant ainsi sortir l'homme recherché de chez lui. Il était grand, très grand, habillé d'une épaisse cape noir.  Il se tourna et on pu voir deux magnifiques yeux bleu azur contrastant énormément avec ses cheveux fins et noirs. Au passage, il les aperçut assez facilement derrière les buissons d'en face, grâce à leur couleurs capillaires, pour certains, particulières, et le combat débuta enfin. 



      Tout s'enchaina très rapidement, Erza se battait comme une lionne deux katanas entres les mains, Natsu et Grey essayaient une technique combinant leur deux éléments et Lucy assurait leurs arrières avec la présence de deux de ses fidèles esprits Virgo et Loki ainsi que d'Happy prêt à secourir son maître à tout instant. Les attaques s'enchainaient, les explosions n'arrêtaient pas de retentir et les cris résonnaient dans les alentours atteignant sûrement le village. 
Mais rien à faire, le mage évitait tout et, plus le temps s'écoulait moins le combat avait de sens. La fatigue commençait à être, elle aussi, de la partie dans cette bataille au près des fées. Alors que les mages reprenaient leur souffle, l'homme en noir en profita pour lancer l'une de ses attaques sur la pauvre Lucy que Natsu essaya tant bien que mal d'intercepter. Un cri strident retentit. Elle venait de se prendre l'attaque de plein fouet la propulsant à des centaines de mètres en arrière. Loki qui avait réussi à rester, la suivit à la trace perdant ainsi les autres de vue. 
Une fois arrivé à son niveau il pu voir les dégâts causés: le bas de son ventre était transpercé et un liquide visqueux et rouge s'en échappait en grande quantité. À cause de sa chute elle avait de nombreuses égratignures plus ou moins profondes. Sa tête commençait à tourner, ses beaux yeux se brouillaient, Lucy sombra dans l'inconscience sous les cris et les pleurs de son fidèle esprit qui la tenait fortement dans ses bras. 
Sous le stress, il fit apparaître du monde des esprits, des bandages et de quoi lui faire les premiers soins. Il entreprit de la soigner mais comme si Dieu n'était pas de leur côté aujourd'hui, il se mit à pleuvoir. Il se résigna à se mettre à l'abri pour éviter que ses blessures ne s'infectent. L'esprit plaça habilement ses mains : l'une dernière ses genoux et l'autre à la naissance de son cou. Désormais, il la portait telle une princesse. Il aperçut une grotte au loin, s'en approcha le plus rapidement possible et vérifia que la voie était libre avant de s'installer. 
Il l'allongea délicatement sur le sol dur et froid procurant quelques frissons au corps endormi de la fille. Il se pencha de nouveau au dessus d'elle et reprit ce qu'il avait entamé.
 
 
 
Fin flash back
 
 
 
      Un silence pesant était dorénavant présent. Lucy avait honte d'elle, elle ferma lentement ses yeux espérant disparaître  car elle se sentait inutile et se considérait comme un poids. Loki à côté d'elle, était plongé dans ses pensés continuant de se rejouer les scènes auxquelles il avait assisté plutôt.
 
 
 
«Tout ça, c'est à cause de moi, si seulement je n'étais pas aussi incompétente et naïve...
-Ne dit plus jamais ça, tu m'entend Lucy ! Ce n'est absolument pas de ta faute.
-Mais les autres doivent s'inquiéter !
-Ne t'inquiète pas, ils nous retrouveront.» 
 
 
 
      Plus aucun bruit ne sortait de leurs bouches provoquant un certain malaise au sein du « groupe ». Lucy se triturait les doigts s'en voulant d'avoir causé des ennuies à ses amis et d'avoir été inutile. Loki, maintenant, la fixait d'un regard impuissant sachant très bien à quoi elle pensait.
Même si on lui disait le contraire, elle était persuadée que c'était elle la fautive et rien, ni personne ne pourrai lui faire changer d'avis.

Tags : Faut-il sourire ou pleurer ? - chapitre 1

22/08/2015

 
               chapitre 2.  
                                                                                                                                                                                              第2章



      Le doux soleil commençait à se lever doucement éblouissant peu à peu toutes les parcelles de la nature ; les oiseaux commençaient à chantonner suivis rapidement du doux son des grillons. D'abord surprise par la luminosité des lieux, Lucy referma violemment ses paupières pour les soulever plus lentement laissant à ses pupilles le temps de s'y habituer. Elle se tourna sous ses draps et découvrit alors Loki encore plongé dans le pays des rêves, enroulé sous sa couette d'où ressortaient seulement le bout de son nez et ses cheveux roux. Un sourire sadique se dessina peu à peu sur le visage d'ange de la jeune fille. Sur la pointe des pieds, elle se dirigea vers lui, faisant bien attention de ne pas faire de bruit. Arrivée à destination, elle s'accroupit, leva lentement ses bras au-dessus du dormeur et se mit à le chatouiller de partout : sur les côtes, dans le cou, sur les pieds et en-dessous des bras. Le lion se réveilla en sursaut et ne put s'empêcher de rigoler à gorge déployée tout en se dandinant dans tous les sens tel un petit vers de terre.
 
 
      Après avoir réussi à fuir des griffes de la mage, Loki se redressa et l'a regarda le sourire au lèvre, heureux. Tout commençait à rentrer dans l'ordre et bientôt, ils retrouveraient les autres se disait-il, penseur. Après cette pensée rêveuse, l'esprit se dirigea calmement vers la constellationniste et se mit à l'aider dans le rangement des quelques affaires qu'ils avaient en leur possession. Une fois qu'ils avaient mangé et que les deux personnes étaient prêtes à partir de la grotte, Loki commença à descendre en premier la paroi de la roche pour attendre Lucy en bas et la réceptionner en cas de chute. Heureusement, elle avait retrouvé sa stabilité et n'avait pas une seule fois trébuché. Enfin regroupé, ils s'engouffrèrent dans l'immensité de la forêt, le regard plein d'espoir à la recherche d'une quelconque échappatoire. 
 
 
      Après environs une trentaine de minutes de marche intensive, ils se retrouvèrent sur les lieux  où c'était déroulé l'ancien combat. Tout était encore ravagé et la nature avait du mal à redevenir roi de cet espace. Avant de faire quoi que se soit, ils vérifièrent ensemble que «l'homme vêtu de noir » n'était plus dans les parages et une fois sûr, ils s'assirent silencieusement sur le tronc d'un arbre déraciné et brûlé par les flammes du dragon de feu. Leur regard se croisèrent. Ils se regardèrent  silencieusement attendant qu'une idée leur vienne à l'esprit. Mais rien.
 
 
 
" Comment fait-on ? se lança enfin la jeune fille.
- Je ne sais pas, je ne me souviens plus comment nous sommes arrivés ici.
- Moi non plus..., dit-elle quelque peu embêtée.
- Bon, dans ce cas, il ne faut pas se décourager et que l'on continue à chercher la sortie.
- Ah bon, moi je comptais m'installer ici et refaire ma vie en attendant mon prince charmant et tiens pourquoi pas avec l'homme qui nous a mis dans une telle situation, dit-elle sur un ton sarcastique.
- Ahah très drôle ! J'essaye de t'aider là, dit-il en détournant le regard, se retenant de rire.
- Oh, allez, ne boude pas ! " 
 


      Et c'est ainsi que s'entama un petit jeu entre les deux personnes. L'un essayait de se faire pardonner et l'autre évitait à tout prix de regarder dans les yeux de l'autre. Étant trop impatiente de retourner à sa guilde favorite et de partir de ce lieu maudit, Lucy saisit fermement le bras de son ami et se mit à courir. Durant sa course elle tourna sa tête vers son esprit et vit qu'il semblait surpris de son geste, ce qui ne fit qu'agrandir son sourire.
  Après trois heures de marche, le rouquin et la blonde firent une halte au bord d'une rivière. Le son des vagues qui s'ondulaient sous le souffle du vent les apaisait grandement, les faisant rêver d'un autre monde. Ils mangèrent le reste de leurs provisions et reprirent leur route, déterminés, mais quelques temps plus tard, Loki tomba lourdement au sol, l'air faible. Toutes ses forces l'avaient soudainement abandonné !
À la vue de cette scène, Lucy se précipita aux côtés de son compagnon tout en s'agenouillant pour être à sa hauteur. Elle le fit s'assoir, le dos contre un arbre et planta son regard plein de peur dans le sien. Il essaya de sourire pour la rassurer quelque peu mais son sourire était totalement crispé, reflétant sa douleur.



" Loki ! Qu'y a-t-il ?
-N-ne t'inquiète pas pour moi ..., prononça-t-il avec difficulté.
-Tu te fiche de moi ?! Tu as vu dans quel état tu es ?
-Lu-Lucy ça va, ne t'inquiète pas. " 



      Le jeune homme tenta tant bien que mal de se mettre sur ses jambes tremblantes. Mais c'était peine perdue, sous la douleur, il fronça ses sourcils et grimaça. Loki se remit alors dans sa position initiale ne pouvant faire autrement. 



« Arrête et dit-moi ce qu'il se passe.
- Je pense q-que je suis resté bien trop longtemps dans le monde des humains, finit-il par avouer.
- Dans ce cas rentre chez toi, dit-elle simplement. 
- Mais, et t-toi ?
- Je suis guérie et je suis capable de me défendre seule.
- Sûre ?
- Sûre. lui sourit-elle. » 
 


      Le lion fut d'abord surpris par ses propos et ne voulut pas l'écouter pour rester à ses côtés, mais en voyant son regard qui devenait de plus en plus persistant il baissa, honteux, la tête et esquissa un semblant de sourire. C'était un renversement de situation, se disait-il, c'est lui qui était sensé prendre soin de sa petite Lucy et non le contraire. Il releva les yeux vers la constellationniste et l'aperçut toujours inquiète pour lui. Il ne pouvait pas lui causer plus de soucis comme ça. Après avoir fini son combat mental, il disparut dans une pluie d'étoiles dorées tout en lui offrant un dernier sourire et en lui soufflant un léger merci. Un petit tintement de clés résonna dans l'immensité des lieux signifiant ainsi que l'esprit était bel et bien retourné chez lui sain et sauf.
 
 
      Dans la forêt sombre se trouvait Lucy, seule, toujours le même sourire collé au visage. La mage semblait désormais sourire à l'arbre où Loki se reposait encore quelques instants auparavant. Soudain, quelques rires se firent entendre provenant de derrière la mage alertant alors cette dernière qui se retourna vivement. Elle manqua de s'affaler par terre, ce qui suscita de nouveaux gloussement de cette mystérieuse personne. Vexée, la mage détourna le regard tout en gonflant les joues qui étaient devenus toutes rouges à cause de la gêne. Revenant à la réalité, elle se releva tout en faisant bien attention à enlever toute la poussière présente sur son petit haut bleu marine et sa jupe blanche et vérifia que ses clés étaient toujours bien attachés à sa taille. D'un pas légèrement stressé, elle se dirigea vers le bruit. Lucy regarda autour d'elle, personne n'était dans les alentours. Soudain, au loin, la mage aperçut une ombre qui se déplaçait à très grande vitesse et sans réfléchir plus longtemps, elle se mit à la suivre.
C'est alors qu'une course poursuite débuta entre les deux personnes.
 
   
     L'ombre zigzaguait aisément entre les différents arbres qui se plaçaient sur son chemin tandis que Lucy avait beaucoup de mal à rattraper cet individu qui se trouvait à seulement quelques malheureux mètres d'elle. La blonde se prenait au passage de nombreux obstacles lui provoquant quelques égratignures, mais rien de bien grave. Elle ne cessait de lui crier de l'attendre, mais c'était sans compter sur l'individu qui ne l'écoutait pas.
 
 
      Au bout d'environs une dizaine de minutes de course, la mage aux esprits atterrit dans une immense clairière laissant enfin apparaître la lueur du soleil. Au contact des rayons elle se cacha les yeux pour mieux observer les lieux. Elle avait perdu de vue la mystérieuse personne mais en profita tout de même pour détailler l'endroit où elle était. Au milieu de cette clairière se trouvait une charmante petite maisonnette faite essentiellement de pierres blanches, un peu usées par le temps, et qui par leur couleur reflétaient la lumière. Le toit était fait de tuiles rouges, qui contrastaient grandement avec les pierres, rendant l'architecture rustique. Deux petites fenêtres ainsi qu'une toute petite porte en bois ornaient la façade. Quelques pots de fleurs et un potager assez bien entretenu montraient que quelqu'un occupait encore les lieux.
 
 
      Après avoir longuement réfléchi, Lucy se décida et se dirigea lentement vers la maisonnette. Elle espérait vraiment que la personne qui vivait ici pourrait lui venir en aide. 
 
 

-°-°-
 
 

      Dans la ville de Magnolia, se trouvait une guilde du nom de Fairy Tail reconnue pour ses exploits mais surtout pour les destructions causées par ses membres un peu brutaux. Depuis près de deux mois, on n'entendait plus parler d'eux, plus aucun bruit, plus aucune bagarre et surtout plus aucune destruction des habitations des alentours. Certains villageois se demandaient même si la guilde n'avait pas été dissoute. Mais de temps en temps on voyait des membres sortir, l'air de rien, sous les regards suspicieux des habitants de la ville. 
 
 
      Pris d'une résolution surprenante, Mr cool ou plus communément appelé Jason, rédacteur en chef du célèbre Weekly Sorcerer, voulait découvrir le mystère qui planait autour de la guilde. Et pour cela, il devait s'y rendre et interroger certaines fées.
 
 
       En cette journée chaude et ensoleillée, le journaliste se dirigeait d'un pas joyeux vers Fairy Tail, toujours muni de son sourire et de son appareil photo. Une fois arrivé devant le grand bâtiment où figuraient en grandes lettres capitales "Fairy Tail", il poussa les deux grandes et imposantes portes, confiant. Et cria d'une voix légère et joviale qu'il était arrivé. Toute la guilde se retourna vers lui, le regard blasé, et retourna presque aussitôt à ses occupations sans y faire plus attention. 
 
 

Tags : Faut-il sourire ou pleurer ? - chapitre 2

12/09/2015

           Peu importe qui tu es je t'aimerai toujours
                                                                                    あなたが何であれ、私はまだあなたを愛しています 


       C'était une très belle journée ensoleillée. Les oiseaux perchés sur les branches d'arbre fleuri, chantait à tu-tête, les doux rayons de soleil étaient agréables, la  brise légère faisait danser les brins d'herbes, les grillons jouaient de leur mélodie. Tout était tranquille.
 
 

« Je veux du poisson ! J'ai faim ! »
 
 

      Enfin presque. Sur l'une des nombreuses montagnes qui environnaient les lieux, on pouvait entendre ces cris. Il s'agissait d' Happy, le fidèle compagnon de Natsu, le mage de feu. Ils étaient tous les deux accompagnés d'une jolie jeune fille blonde du nom de Lucy.
Ils revenaient de mission, qu'ils avaient brièvement réussi et qui consistait à éradiquer une guilde de mage noir. Avec le mage de feu, c'était assez vite réglé. Il avait comme à son habitude foncé dans le tas, laissant derrière lui une Lucy désespérée. En moins de deux heures, ils étaient retournés voir leur client qui semblait étonné de les revoir aussi rapidement.
 
 

      Tous les trois riaient, souriaient et profitaient du beau temps même sous les plaintes incessantes du pauvre chat bleu. La salamandre, sentant le danger arriver, se ressaisit et guetta les alentours. Cette odeur lui était familière mais pourtant, il lui était impossible de dire à qui elle appartenait. Lucy arrêta, elle aussi, de rire apercevant l'étrange comportement de Natsu. Elle accéléra la cadence et se dressa en face de lui, lui coupant ainsi la route. Elle l'observait intensément espérant avoir une quelconque réponse à ses questions. Plus la mage le détaillait, plus elle s'inquiétait. Il avait le visage crispé, les sourcils froncés, il fuyait son regard et avait l'air concentré sur les arbres qui voisinaient le chemin de gravier.
 
 
 
« Qui a-t-il Natsu ? lui demanda-t-elle.
-Rien, ne t'inquiète pas, tout vas bien, lui dit-il tout en regardant les alentours. »
 
 
 
      Sachant très bien qu'il n'allait pas lui en dire d'avantage, Lucy reprit sa marche et fût très vite dépassée par son coéquipier. Elle voulut le retenir mais n'osait pas de peur qu'il ne s'énerve contre elle à cause de sa persistance.
La constellationniste continuait à observer son dos bien bâti, inquiète par son drôle de comportement.
 

 
     Natsu se stoppa dans sa marche créant ainsi de l'incompréhension au sein du groupe. Lucy suivit le mouvement ne comprenant toujours pas les événements. Happy n'avait pas vu que la blonde qui se trouvait juste devant lui s'était arrêtée précipitamment, trop occupé à se plaindre et, se l'a prit en pleine face.
Le dragon plaça instinctivement un bras devant ses camarades de façon à les protéger en cas d'attaque surprise.
 
 

      Tout d'un coup, la végétation environnante perdit toute couleur annonçant ainsi sa mort. Une atmosphère pesante, triste et noire régnait désormais. Une imposante ombre s'avança et fit place au centre de ce désastre. Le seul son qui résonnait désormais était le battement des coeurs des fées qui ne cessaient d'accélérer face à la surprise et la peur. Lucy, qui était restée en arrière, semblait pétrifiée, il lui était impossible de bouger. A la vue de cette personne, Natsu se mit en position de défense, et le chat aux ailes alla se réfugier instinctivement dans les bras de la bonde. Zereph se tenait maintenant en face d'eux.
 

 
« Que fait-tu là ?! Dit sauvagement Natsu
-Je venais te voir...
-Moi ? Prononça perplexe ce dernier.
-Oui. »
 
 

      Le mage noir s'avança dangereusement vers les fées d'un pas lent, rendant chaque seconde plus insupportable l'une que l'autre. A quelques mètres de ses interlocuteurs, il s'arrêta et sortit délicatement de sa cape noir un livre. Le livre tant convoité par le dragon. La rage s'empara de lui sans qu'il ne puisse la contrôler. Il ne pouvait plus se retenir, il avait causé tellement de tristesse et de mort. Ignir s'était battu pour détruire ce livre, il était donc dans son devoir d'accomplir cette tâche.
 

 
« Donne-le moi ! cria-t-il
-Je n'en vois pas l'utilité.
-Faut que je le détruise, dit-il en serrant les dents.
-Le détruire ? Ca serai dommage que tu disparaisse par la même occasion, se moqua le mage noir.
-Natsu ne mourra pas, il est bien plus fort que tu ne le pense Zeleph !! cria Lucy hors d'elle.
-Si, il mourra.
-Mes amis me donnerons la force de réussir !
-C'est écrit que tu mourra si tu cherche à le détruire.
-C'est impossible, Natsu à fait de nombreux progrès, ce qui est écrit n'est pas figé, essaya tant bien que mal de défendre Happy.
-Ce que vous n'avez pas l'air de comprendre, c'est que Natsu est E.N.D. »
 

 
      Choqués par ce qu'ils avaient entendu, les mages de Fairy Tail n'osaient plus bouger. Les yeux de Lucy ne cessaient de s'agrandir face à cette nouvelle. Natsu serait E.N.D ? Non ça ne peu pas être le cas, il ne peut pas faire partie des ténèbres, se répétait sans cesse le pauvre Happy. 
 
 
 
« Etherias Natsu Dragnir. dit-il comme pour prouver ses propos.
-Non mais c'est n'importe quoi !
-Regarde par toi même.
 

 
      Zeleph lui lança habillement le recueil que Nastu attrapa de justesse et l'ouvrit. Il découvrit avec effroi des images le représentant, ainsi que quelques explications. Il n'en croyait pas ses yeux et continuait à tourner les pages toujours plus vite comme pour fuir la réalité. Sous le choc, le dragon lâcha le livre qui tomba au sol. Lucy essayait tant bien que mal de se retenir de pleurer, la main placée sur sa bouche, les yeux prêts à lâcher des perles d'eau salée. Happy, quant à lui, était horrifié à tel point qu'il cacha sa petite tête dans les bras de la constellationniste comme un enfant qui venait de faire un mauvais rêve.
 
 
 
« Dans peu de temps tu rejoindras mon armée que tu le veuilles ou non. »
 
 

      Après ses dernières paroles, le mage noir disparut dans un écran de fumée noire ne laissant aucune trace ni indice de son passage.
Les trois personnes restantes étaient terrorisées, choquées, surprises...et avec la boule au ventre. Le mage aux cheveux rose, essaya de reprendre son calme mais les pulsations de son c½ur dues à la surprise de cette révélation, montraient le contraire. Il souffla tout en fermant les yeux, ramassa le livre à ses pieds et le mit dans son sac à dos. Il reprit sa route ne se retournant à aucun moment et sachant très bien que ses amis le suivaient. Sans dire un mot du voyage, l'équipe retourna à la guilde pour faire un rapport de leur mission en évitant de parler de l'épisode sur Zeleph. Trop déstabilisés par leur voyage, ils ne restèrent que quelques minutes et repartirent chez eux. Natsu et Happy d'un côté, et Lucy, seule, de l'autre.
 
 
 
-°-°-
 
 

      Les jours s'enchaînaient toujours plus vite et le dragon de feu se faisait de plus en plus absent. Plusieurs membres de la guilde l'avaient remarqué et se posaient des questions. Happy était le seul à savoir comment se comportait le disparu, mais n'en parlait à personne, sauf parfois à Lucy. Elle était au courant de certaines choses, comme le fait qu'il ne cessait de lire ce maudit livre qu'il avait gardé et qu'il mangeait de moins en moins. D'après le chat bleu, Natsu ne faisait que tourner en rond dans la pièce principale de leur petite maison sans pour autant s'arrêter. A la guilde, l'ambiance était un peu plus calme que d'habitude, mais la bagarre générale était toujours présente, ne débutant plus cependant à cause de deux rivaux. 
 

 
      Au bout de plusieurs jours d'absence, Natsu refit enfin surface et arriva dans le bâtiment principal, silencieux. Tous les regards se tournèrent vers lui. Il n'y fit point attention et se dirigea vers le bar où il commanda une boisson de feu que la souriante Mirajane fit avec joie. Il ignora également sa coéquipière qui se trouvait à sa droite avec un sourire collé au visage du à la satisfaction de le revoir. En se retournant, l'homme à la chevelure rose lui lança un petit coup d'½il sans pour autant s'arrêter de la saluer et alla s'assoir à une table avec Erza. Lucy, déçue, sortit du grand bâtiment sans que personne ne la remarque pour son plus grand bonheur.
 
 

      Elle se dirigea vers chez elle le plus vite possible pour pouvoir réfléchir calmement à la situation. La blonde entra tout en claquant brutalement la porte derrière elle. Une fois à l'intérieur, elle enleva ses bottes de cuir, attacha ses cheveux blond et soyeux en une queue de cheval haute. Elle se prépara une tasse de thé et pendant que l'eau bouillait, elle écrivit une lettre à sa défunte mère qu'elle rangea soigneusement une fois finie, dans un tiroir. Elle se leva et alla dans la cuisine, s'empara d'une grande tasse blanche, y versa le liquide chaud et y ajouta le thé. La blonde partit dans le salon et s'assit sur son canapé. Elle ne cessait de penser à leur mission qui remontait à maintenant à un mois. Elle se rappelait de chaque détail et cela la hantait jour et nuit. Les mots employés par Zeleph, son expression, le livre, la révélation, le comportement de son camarade, d'Happy terrorisé dans ses bras et surtout Natsu qui, depuis ce jour, c'était peu à peu éloigné d'elle. Cela lui faisait mal, mal de le voir partir. Celui qu'elle aimait. Peu importe qui il était ou ce qu'il était, elle était folle amoureuse de lui et rien ne lui ferait changer d'avis. Lucy ramena délicatement ses jambes vers son buste tout en calant un coussin sur son ventre. Elle posa ensuite sa lourde tête sur ses petits genoux. Le bruit de ses sanglots prit très vite place dans le salon sombre, le son de ses pleurs résonnait partout lui donnant l'impression d'être seule dans sa détresse. Lucy était à la fois triste et énervée, énervée surtout de ne pouvoir rien faire pour l'aider.  Elle continua à chercher une solution mais rien ne lui vint à l'esprit sauf la solution la plus rationnelle ; aller s'expliquer avec lui. C'est ce qu'elle allait faire. Un sourire heureux et franc se dessina peu à peu sur son visage doux et les larmes s'arrêtèrent de couler.
 


     Le lendemain matin, la jeune femme se réveilla à cause des passants dans la rue d'en bas et des rayons du soleil qui chatouillaient ses yeux. Elle se redressa avec un mal de cou et se rendit compte que la veille, elle s'était endormie sur son canapé. Lucy alla se préparer dans la salle de bain, prenant un bon bain pour se mettre de bonne humeur et s'habilla d'un top beige aux fines bretelles qui épousait à la perfection ses formes et une jolie jupe qui s'accordait à merveille avec le reste. Elle accrocha ses précieuses clefs sur ses hanches et mit ses bottes. Elle s'apprêtait à se coiffer lorsque apparu Happy à la fenêtre de la belle, l'air affolé. La mage alla lui ouvrir et celui-ci se précipita vers la blonde, les larmes aux yeux. Le chat s'accrocha fermement à son bras gauche. A la vue de son ami, elle eu soudain un sentiment d'impuissance et de pitié.
 
 
 
« C'est Natsu ! Cria-il
- Quoi ?! Qu'est ce qu'il se passe ? Dit-elle la boule au ventre.
-Il-il ....
-Quoi ?!
-Il essaye de se suicider ..., ses pleures raisonnèrent dans tout l'appartement. »
 

 
      Lucy ouvrit en grand ses yeux chocolat et quelques perles d'eau apparurent au coin de ses yeux. A cette nouvelle, elle retint son souffle comme si le temps c'était arrêté. Tout avait ralenti autour d'elle. Elle crut rêver mais ne prit pas le risque de perdre de précieuses secondes et se précipita à l'extérieur, oubliant complètement sa coiffure. Elle courait à en perdre haleine, rien ne pouvait l'arrêter. Un caillou, se trouvant sur sa route, la fit tomber au sol lui écorchant le genou. Même si la douleur se faisait ressentir elle ne prit pas le temps de regarder l'état de sa pauvre jambe. Les larmes aux yeux, la blonde continua à courir, à pleurer, à crier son nom, à pousser tous ceux qui la gênaient dans sa course. Elle souffla d'épuisement voyant enfin la petite cabane qui abritait son amant.
 


      Elle entra en trombe chez celui-ci et le vit au sol. Un verre cassé et une sorte de liquide d'une couleur étrange se trouvaient à côté de lui. Lucy courut une dernière fois et tomba sur son genou qui lui faisait toujours aussi mal, les mains sur ses yeux pour cacher ses pleurs même si le mouvement de ses épaules montrait le contraire. Soudain une main hésitante et tremblante vint se poser sur sa joue mouillée. La mage releva automatiquement la tête et put voir Natsu en train de la regarder, les yeux fatigués et embrumés. Elle se réfugia aussi vite que possible dans ses bras pour ne pas qu'il se volatilise, n'arrêtant pas pour autant de pleurer. Happy qui regardait tristement la scène les larmes aux yeux lui aussi, s'approcha timidement et remarqua que son maître caressait tendrement la chevelure de sa belle, le sourire aux lèvres et les yeux fermés, profitant de ses derniers moments ensemble. Le chat bleu vint se blottir lui aussi dans les bras de son maître qui l'accepta sans hésiter tout en resserrant d'avantage l'étreinte. Lucy se redressa suscitant l'attention des deux personnes présentes à ses côtés.
 
 
 
« Pourquoi tu as fait ça ? Prononça-t-elle entre deux sanglots, la voix chevrotant.
-Parce que je voulais vous protéger, et par la même occasion détruire E.N.D, expliqua-t-il
-Mais tu va mourir !
-Je sais.
-Tu vas abandonner tes amis !
-Je sais.
-Tu vas m'abandonner moi ! »
 
 

      Il se stoppa net, et regarda surpris la blonde en train de pleurer et de taper gentiment son torse. Il lui attrapa son poignet et releva à l'aide de son autre main son menton. Elle le regarda tendrement, le regard plein d'amour alors que les larmes continuaient de ruisseler sur ses joues rosies. D'un coup de manche, il essuya l'eau salé dégoulinant et lui lança un petit sourire en coin.
 
 
 
« Je le fais en grande partie pour toi.
-Co-comment ça pour moi ?!
-Je cherche seulement à te protéger et à t'épargner le fardeau que je suis.
-Arrête de dire n'importe quoi ! Tu n'es pas un fardeau et ne le sera jamais à mes yeux ! Tu es la personne la plus exceptionnelle que je connaisse Natsu...
-Lucy...
-Je m'en voudrais toute ma vie si il t'arrivait quoi que ce soit Natsu... Je m'excuse de ne pas avoir su te protéger quand il le fallait, te laissant toujours le sale boulot pendant les missions. Je n'ai pas été à la hauteur, désolée d'avoir était un pois pour toi...., cria-t-elle avec les larmes qui ne voulaient plus s'arrêter.» 
 
 

     Lucy était bouleversée, ses cheveux blonds et ses petites mains cachaient son beau visage, elle n'arrêtait pas de renifler et de sangloter mettant Happy dans le même état. Il essayait de rester discret pour autant. Le dénommé Natsu, se redressa de façon à s'appuyer sur ses  coudes. D'une main il tenait le visage en pleure de la constellationniste qui hantait chaque jour ses pensées, et grâce à l'autre, il s'aida à finir de se redresser pour se retrouver en position assise. Ainsi il pouvait admirer son magnifique visage malgré les yeux bouffies et rouges qu'elle avait. Il s'approcha doucement d'elle et posa délicatement son front contre le sien. Quelques rougeurs apparurent sur leurs visages. Le coeur de la dénommé Lucy rata un battement et ne cessa d'accélérer voyant leur proximité. Le dragon lâcha un chut comme pour la calmer dans sa peine ce qui fonctionna quelque peu.
 
 
 
« Luce... Merci d'avoir était là pour moi. »
 

 
     Lucy se ressaisit, il venait de la remercier alors qu'elle n'avait pas su le protéger comme lui l'avait toujours fait. Les larmes voulurent dépasser de nouveau la dernière barrière de ses yeux chocolat mais Natsu recommença à bouger suscitant son attention.
Il se rapprocha dangereusement de la belle blonde et quelques centimètres séparaient leurs lèvres recouvertes d'envie. Les pulsations de leurs c½urs accéléraient et tambourinaient presque à l'unisson contrastant avec le silence qui régnait dans la pièce. 
N'en pouvant plus de cette distance, le dragons de feu, plaqua tendrement ses lèvres contre celles de la fille de ses rêves. Elle y répondit avec tout l'amour qu'elle éprouvait pour lui. A bout de souffle, les deux amoureux durent s'écarter mais ne se quittèrent point du regards. Si on les regardait bien, on pouvait voir leurs yeux pétiller de bonheur. Lucy avait arrêté de pleurer et avait affiché à la place un magnifique sourire qui plaisait tellement à l'homme devant elle. Natsu tenait à elle comme à la prunelle de ses yeux. Ils avaient entremêlé leurs doigts s'admirant toujours plus intensément et profitant de se moment privilégié.
 

 
"Je t'aime Lucy, daigna dire Natsu
-Je t'aime aussi Natsu."
 
 

      Pour justifier leurs déclarations, ils unirent de nouveau leurs lèvres qui venaient tout juste de se quitter. Soudain Natsu la repoussa laissant une Lucy mal à l'aise devant lui et se mit à tousser. Des filets de sang s'échappèrent de sa fine bouche que la mage aux clefs désirait tant. Happy, qui observait la scène depuis le début, commençait à ressentir une boule de stresse se former de nouveaux dans le bas de son ventre. Ses pleures reprirent de plus belles.
Lucy regarda dans tous les sens pour trouver une solution. Et à cette instant, elle vit posé sur la table un flacon avec une drôle de substance violette dedans, la même que dans celui à la droite de son amant. Elle s'en approcha et en bu une partie d'une traite.
Tout d'un coup sa tête se mit à tourner, des haut-le-c½ur apparurent et elle tomba soudain à terre. Avec le peu de force qu'il lui restait, Natsu se hissa jusqu'à sa bien aimé et la prit dans ses puissants bras. Le pauvre petit chat bleu, était perdu il ne savait plus quoi faire. Il était en train de perdre toutes les choses les plus chères à ses yeux. Plus rien ne le retenait, il fit comme la blonde quelques instants avant lui et partit les rejoindre le sourire aux lèvres.
 
 

      Les deux tourteaux se regardaient avec tout l'amour qu'ils éprouvaient l'un pour l'autre. Il s'embrassèrent de nouveau et rapprochèrent leur petite boule de poile bleu qui reçut de la part des deux mages un baiser sur le haut de son crâne poilu. Tous les trois étaient heureux, plus rien ne pouvait les séparer, même la mort était impuissante. 
 
 
« Ensemble..., prononça Lucy en dévorant des yeux son amant.
-...pour toujours..., continua-t-il en caressant la main de sa belle.
- ...et à jamais, acheva Happy le sourire au lèvre. »

Tags : One shot - peu importe qui tu es je t'aimerai toujours

20/10/2015

               rien ne nous empêche de nous aimer. 
                                                                                                                                                           帝国主義者



      Mon esprit était ailleurs, je n'arrivais en aucun cas à me concentrer sur le combat qui se déroulait actuellement sous mes yeux absents, celui de Grey et Leon. Il était sensé d'être intéressant, deux mages de glaces ainsi que deux amis d'enfance pourquoi n'arrivais-je pas à me concentrer ? Mon regard voulait se détourner et observer les gradins de la guilde du nom de Fairy Tail. Je succombais alors à mon désir et laissais mes yeux faire un mouvement circulaire observant un à un les membres, quand soudain, il se bloqua sur l'un d'entre eux. Une jeune mage aux longs cheveux blonds et aux yeux d'un marron envoutant, une jeune constellationniste prometteuse. Elle se nommait Lucy Heartfilia. À ce moment précis, je n'entendais plus aucun bruit, seuls nous deux étions présents, c'était comme si nous nous trouvions actuellement dans un monde parallèle. Seules les minutes défilaient sans que l'on puisse les retenir.
Je me surpris lorsque je me rendis enfin compte de ce qu'il se passait, c'est alors que je réunissait toutes les forces présentes dans mon corps pour reporter mon attention au match qui se passait à seulement quelques mètres de moi. Mais malheureusement pour moi, c'était au-dessus de mes forces, je ne pouvais rien faire. Je restais là à l'observer.
Soudain, une main forte se déposa brutalement sur mon épaule me faisant sursauter et me sortant de ma transe. Je me tournai violemment et vis Sting me fixer gravement.
 
 
 
" Quoi ? dis-je surpris.
- Pourquoi tu l'a fixé ?
- Qui ? prononçais-je suspicieux.
- La blonde d'en face, me lacha Sting sèchement.
- Je ne la regardais même pas, dis-je en roulant des yeux."
 
 
 
      Il n'ajouta rien sachant d'avance que j'étais plutôt têtu comme personne, mais continuait tout de même à m'observer comme un grand frère le ferait, avec un sourire en coin. Devinant ces pensées, mon visage vira subitement au rouge avec une soudaine accélération de la vitesse de mon coeur qui ne cessait d'augmenter. Je fis de grands signes à mon ami pour lui dire qu'il se trompait sur mes sentiments ce qui le fit rire de plus belle. Quelque peu vexé par sa réaction, j'affichai de nouveau mon air impassible et froid et discrètement je mis ma main gauche sur ma joue et pris conscience qu'elle était bouillante. Mon rythme cardiaque s'accéléra. Pour le calmer je décidai de respirer calmement tout en faisant de grandes inspirations. Le son que je produisais suscita l'attention de tous les mages de mon équipe qui me regardèrent d'un air surpris pour certains et amusé pour d'autres. Ne voulant pas trop m'attarder sur ça, je tournai la tête et m'arrêtai presque instantanément sur le doux visage de Lucy. Rien que de la voir de loin me permettait de m'apaiser un peu. Contre toute attente, elle aussi me regardait. Le rouge me monta de nouveau aux joues tandis qu'elle lâcha un léger rire et replaça aussitôt ses yeux sur le combat. 
 
 
 
Fin du match : le vainqueur est Grey de Fairy Tail A !
 
 
 
      Cette déclaration de la part du présentateur me fit sursauter et j'aperçus alors Leon au sol épuisé et bien amoché. Et sous un torrent d'applaudissement, Grey se dirigea vers la sortie rejoindre ses amis, fière. S'agissant du dernier combat de cette longue journée mon équipe et moi décidâmes de partir, nous aussi.

 
      Une fois dans la rue nous fûmes très rapidement entourés de plusieurs personnes réclamant des photos et des autographes. Comme à mon habitude, je restais à l'arrière, silencieux, je les refusais tous, tout en continuant à observer les environs d'une manière lasse. De mon regard ébène, je vis au loin et derrière toute cette foule Lucy qui s'approchait d'un pas hésitant. Sans vraiment savoir la raison, une joie indéterminable fit son apparition dans mon ventre et instinctivement je m'approchai d'elle sans pouvoir m'arrêter. En m'avançant je découvrit que mon ami aux yeux azur l'avait lui aussi vu. Elle essayait de se frayer tant bien que mal un chemin parmi la foule et se stoppa automatiquement devant moi. Je profitais de ce moment pour regarder ses magnifiques yeux chocolat pétillants de joie, ses pommettes rougies, ses lèvres pulpeuses et ses belles mèches de cheveux d'un blond étincelant. Contre toute attente, elle rompa notre contact visuel que j'aimais tant et se pencha sur le côté, agrandit son sourire laissant apercevoir ses dents blanches et se jeta  heureuse dans les bras de Yukino. J'aurais tout donné pour être à sa place. J'aperçus au loin Sting qui riait à gorge déployé me pointant du doigt et Rufus qui le dévisageait d'un air interrogateur. Pendant que j'essayais d'observer discrètement la femme de mes rêves en train de rire avec son amie aux esprits, je vis Sting déposer son bras droit sur les frêles épaules de la jeune blonde qui d'abord surprise et à peine une demi seconde après, lui sourit sincèrement. Me perdant peu à peu dans mes pensées et mes rêves, je baissai la tête et observai mes pieds comme si quelque chose de passionnant s'y trouvait.
 
 
 
" Rogue ! "
 
 
 
      Sursautant quelque peu je découvris Lucy, inquiète, penchée vers moi. A côté d'elle se tenait toujours mon meilleur ami, me provoquant. Je lui lançai furtivement un regard noir cherchant à lui faire comprendre que j'étais contre cette proximité, mais faisant la sourde oreille, il s'appuya d'avantage sur son épaule et rapprocha par la même occasion sa bouche de sa petite oreille. Il lui susurra quelques mots que je ne pus malheureusement pas entendre et, elle prit aussitôt une teinte rouge qui pouvait rivaliser avec une tomate. Je me surpris à penser qu'elle était mignonne comme ça. La mage aux cheveux blond bégayait quelque chose d'incompréhensible tout en jouant avec ses doigts, gênée. Sting s'esclaffa de rire face à sa réaction, Yukino regardait silencieuse la scène, envieuse et Lector se moquait ouvertement d'elle à cause de son incapacité à parler. Contrariée, elle l'envoya valser à l'aide d'un coup de pied. Avec la vitesse qu'il avait pris, il atterrit violemment sur moi, sur ma tête. Je pouvais le sentir glisser petit à petit laissant apparaître mon visage blasé et marqué d'une grande trace rouge à la forme d'un chat. Tout le monde arrêta de bouger attendant surement une quelconque réaction de ma part. Un léger bruit retentit lorsque le chat brun atterrit au sol aux pieds de Lucy qui était paralysée. Elle ne bougeait plus aucun de ses membres et semblait presque plus respirer de peur de faire encore une autre bêtise. Aussitôt elle se pencha en avant m'empêchant de voir son beau visage, ses mains jointes étaient posées sur ses genoux. Elle s'écria à voix haute qu'elle était désolée. Une pointe de culpabilité fit son apparition dans mon coeur et par pur réflexe je déposai le plus doucement possible ma main sur le haut de son crâne et me mis à le caresser timidement, l'ébouriffant légèrement. Elle redressa la tête surprise de mon geste avec quelques rougeurs au niveau de ses joues, la bouche entre-ouverte comme si elle était concentrée sur chacun des mots que je prononçais. Mon coeur rata un battement lorsque devant moi l'ange tombé du ciel me sourit de toute ses dents avec ses magnifiques mèches de cheveux d'un blond étincelant et qui volaient au grès du vent libérant son visage. Ne savant pas exactement comment réagir, je détournai le regard, mort de honte.
 
 
 
      C'est alors que d'un pas jovial, on se dirigeait tous ensemble vers l'un des nombreux bar peuplant les rue de Crocus. Une fois devant, on put admirer l'ancienne façade faite de bois avec quelques pots de plantes vertes qui donnaient une touche de couleur. Avant qu'un seul d'entre nous daigne entrer, un fou furieux nous stoppa dans notre marche en nous bloquant le passage. Je le reconnu aussitôt grâce à ses cheveux d'une couleur assez originale, ils étaient rose.
Son regard semblait dur et fixait intensément notre équipe, celle de Sabertooth. Très rapidement le jeune homme s'adoucit à la vue de son amie. Par habitude, il passa son bras autour du cou de Lucy et lui lança un sourire enfantin auquel elle répondit automatiquement.
 
 
 
" Ah, Luce, on te cherchait partout ! Ca te dis de venir manger avec nous au restaurant près de notre dortoir ?
- Oh, désolé Natsu, mais je comptais manger avec Sting, Rogue, Yukino et Rufus. Tient Rufus est parti ?
- Oui, il avait quelques trucs à régler tout à l'heure, répondit gentiment Yukino.
- Lucy ne nous oublie pas ! cria Lector.
- Fro est d'accord, ajouta le chat en costume.
- Mais oui, je ne vous oublie pas vous deux ..., dit-elle désespérée.
- Oh dommage ...
- Si tu veux Natsu-san, toi et ton équipe pouvez venir avec nous, proposa Sting.
- C'est vrai ? Dans ce cas je vais les chercher ! "
 
 
 
      C'est alors qu'il partit aussi vite qu'il n'était venu nous laissant un peu surpris par tant d'énergie. Ne voulant pas y faire plus attention, on entra enfin et on s'installa à une table à laquelle on ajouta des chaises pour les futures arrivants. Le bar était chaleureux avec des couleurs dans des tons neutres. Au mur trônaient de nombreuses photos d'employés, les menus et les boissons. Le lieu était presque vide le rendant relativement calme. Une discussion des plus banales s'entama à la table jusqu'à la venue des fées qui mirent énormément d'ambiance. Moi, je restais dans mon coin à les regarder s'amuser, à danser, à boire, à chanter et à rire. Soudain, tout le monde retourna peu à peu à la table pour se reposer après avoir dépensé tant d'énergie.
Je me retrouvais alors entre Grey à ma gauche et Lucy à ma droite. Je la regardais discrètement cherchant un quelconque sujet de conversation mais malheureusement pour moi, rien ne me vint à l'esprit. À ce moment-là, je pris mon courage à deux main et me lançai en l'appelant par son prénom mais pour seul réponse, elle se tourna vers Sting. 
Un immense sentiment de désespoir prit place dans mon être et pour y remédier, je décidais de sortir dehors prendre l'air. A peine que j'avais franchi le pas de la porte que je sentis le souffle du vent froid se casser sur mon corps.  Sans vraiment m'y attendre, j'entendis les clochettes accrochées à la porte d'entrée jouer de leur mélodie. Je me retournai quelque peu surpris et découvrit Sting avec une part de gâteau entre les mains et de nombreuses miettes autour de la bouche et sur ses habits. Un vrai enfant. 
 
 
 
" Reste pas trop longtemps dehors, sinon Lucy va s'ennuyer.
- Pourquoi tu es venu dans ce cas ? dis-je d'un ton interrogateur.
- Pour venir te chercher.
- C'est bon, tu n'as qu'à y retourner.
- Tu as déjà abandonné avec la blonde ?! lâcha-t-il
- La blonde comme tu dis s'appelle Lucy et je ne pense pas que ça te déplairait que je te la laisse, crachais-je à bout de nerf. - Mais qu'est-ce que tu raconte Rogue !
- Arrête de faire l'innocent Sting ! Je ne suis pas stupide j'ai bien vu votre rapprochement soudain, dis-je irrité.
- Oui, c'est vrai que l'on s'est rapproché mais je la considère seulement comme une amie. expliqua-t-il désespéré de mon comportement.
- C'est ce que l'on dit tous au début !
- Je te le confirme, tu es stupide ! Je ne faisais que lui parler de toi, mais je peux très bien arrêter.
- Qu'est ce qu'elle t'a dit ? criai-je surexcité et faisant abstraction de la fin de sa phrase.
- Ahah, tout d'un coup tu as envie de savoir ! Tu change vite d'avis dit donc, se moqua mon ami.
- Sting dis-moi, s'il te plaît. le suppliai-je.
- Va directement la voir si tu veux vraiment savoir.
- Comme si je pouvais lui demander quelque chose comme ça en face.
- Je te l'envoie.
- Non, mais attend ! " 
 
 
 
      Trop tard, il était parti presque en courant pour que je ne puisse pas l'attraper. Tout ce qui me restait à faire était d'attendre. La peur et le stress me prirent aux tripes et furent les deux seuls sentiments que je pouvais ressentir à ce moment précis. Mon coeur battait la chamade, qu'allais-je lui dire une fois qu'elle sera en face de moi ? Je continuais à regarder à l'intérieur du bar en direction de la table où je me trouvais encore quelques minutes auparavant et vis au loin Sting s'approcher de la jeune blonde, lui tapoter l'épaule pour capter son attention et lui chuchoter à l'oreille de sortir. Je la vis d'abord gênée tout en expliquant deux trois trucs à mon camarade de guilde qui ne voulait rien entendre et il commençait à la lever de force. Se soumettant à l'idée de Sting, elle époustoufla sa jolie jupe noire, remit des mèches en place et prit le chemin de la sortie d'un pas assuré. 
 
 
 
      Plus que quelques mètres nous séparaient désormais : 
Cinq mètres, que vais-je faire une fois qu'elle sera devant moi ?
Quatre mètres, que vais-je pouvoir lui dire maintenant ?
Trois mètres, dois-je partir avant qu'elle vienne à moi ? 
Deux mètres, vite, trouve une solution Rogue ! 
Un mètre, les clochettes de la portes résonnèrent de nouveau. Trop tard.
Je me tournai vers elle, avec des rougeurs apparentes sur mes joues maintenant chaudes. Elle me regardait d'un air interrogateur attendant assurément que je dise quelque chose.
 
 
 
" Euh, Sting m'a dit que tu voulais me voir ?
- Il a surement dû mal comprendre, répondis-je du tac au tac.
- Ah.... Dans se cas je rentre. "
 
 
 
      Lucy commençait à tourner les talons faisant voler légèrement ses mèches de cheveux. Sans vraiment savoir, mon corps se mit en mouvement sans que je ne puisse rien n'y faire à cela. Je lui attrapai le poignet la faisant pivoter en ma direction. Nous étions proche, trop proche. 
 
 
 
" Qu'y a-t-il Rogue ?
- Je... Enfin, tu ... tu as une miette au coin de la bouche."
 
 
 
      Face à ma remarque je la vit s'empourprer et essuyer aussitôt la miette présente et partir la tête basse, morte de honte. Je me rendis compte à quel point j'avais manqué de tact en lui disant ça. Quel imbécile je suis. Je me sentis totalement honteux avec une pointe de remord. Ne me sentant pas dans mon assiette, je décidai de retourner aux dortoirs pour pouvoir réfléchir à la situation calmement.
 

 -°-°-
 

      À cause du réveil que j'avais programmé la veille je me réveillais en sursaut, sortant de mes mauvais rêves. Je tournai la tête vers la fenêtre encore ouverte et pus constater qu'il faisait toujours nuit. Je décidais alors de prendre une douche de façon à bien me réveiller et par la même occasion oublier les événement de la veille. Une fois sous la douche, je n'arrêtais pas de me rejouer le moment fatidique et ridicule de hier soir. Je me sentais toujours aussi ridicule. À force de réfléchir, je ne remarquai même pas que le temps avait défilé à une vitesse folle jusqu'au moment où quelqu'un vint frapper à la porte. J'arrêtai calmement le courant de l'eau, sortis de la douche et me sécha pour que je puisse m'habiller. Lorsque je sortis de la salle de bain, je découvris Sting qui attendait planté comme un piquet devant la porte, l'air mécontent. Quand il me vit enfin, il me sauta au cou m'assiégeant de questions par rapport aux évènements de la veille auxquels je n'osais pas répondre. Tout ce que je pus faire c'était de me dégager de ses mains et de partir attendre dans le couloir le temps qu'ils se préparaient. 
 
 
 
      Après environs une demi-heure d'ennuie et d'attente, mon équipe et moi nous dirigeâmes vers les gradins pour cette nouvelle journée de Jeux Inter Magique. Une fois sur place, on regardait les spectateurs arriver ainsi que le présentateur se préparer attendant le lancement du jeu. Comme par habitude maintenant, je tournai la tête en direction de celle qui hantait mes pensées jour et nuit et la vis rigoler de bon coeur avec son ami Natsu qui était en train de faire le pitre avec Grey. Sentant surement un regard persistant sur elle, Lucy tourna la tête en ma direction et se figea. En moins de trois secondes, elle détourna de nouveau les yeux pour retourner à son occupation précédente qui semblait l'intéresser d'avantage. Je pus sentir au fond de ma poitrine, mon coeur se briser en mille morceaux. Comment un geste aussi insignifiant peut-il me ravager autant ?!
 
 
 
" Bonjour, chers téléspectateurs, j'espère que vous allez bien et que vous êtes en forme pour ce troisième jour des Jeux Inter Magique. Rappelons-le, aujourd'hui encore la guilde de Sabertooth est toujours à la première place avec 35 points suivis de près par les fées qui en ont 32 ! Sans plus attendre voici les combats du jour. Et nous commençons pas celui qui opposera une fée et un tigre. Rogue Cheney et Lucy Heartfilia ! "
 
 
 
      À l'annonce de nos prénoms je restai figé et ne sus plus quoi faire. Je me résignai et descendis les marches menant à l'arène le plus doucement possible redoutant le moment où  nous devrons nous affronter. Lorsque je sortis de la pénombre la foule m'acclama en criant mon nom le plus fort possible et en m'applaudissant. Je la vis au centre avec son fameux sourire collé au visage, ses cheveux attaché en une queue de cheval haute et derrière elle, encore dans les gradins, j'entendis ses amies l'encourager pour le combat. Une fois assez proche d'elle je pus sentir sont doux parfum à la vanille qui était porté par le vent jusqu'à mes narines. 
Elle s'avança vers moi, me tendis sa main que je pris rapidement et me souhaita bonne chance ce à quoi je répondis par un simple hochement de tête.
 
 
 
      Lorsque le gong retentit, elle s'élança vers moi à l'aide de l'un de ses esprits et de son fouet tandis que moi je ne faisais qu'éviter toutes ses attaques sans jamais riposter. Je ne voulais pas la blesser. Les cris des spectateurs se mélangeaient créant un immense brouhaha où nos deux noms se confondaient. Au bout d'un moment, j'arrêtai de bouger voulant lui parler, elle fit de même comme si elle avait compris mes intentions. Je me redressai et plantai mon regard dans le sien.
 
 
 
" Lucy ! l'appelais-je
- Oui ?
- Je voulais à tout prix te dire quelque chose.
- Euh... Maintenant, ça ne peut pas attendre ?
- Non ! Ca ne peut plus !
- Eh bien dans ce cas je t'écoute.
- Je tenais d'abord à m'excuser pour hier...
- Ne t'inquiète pas je ne t'en voulais pas, rigola-t-elle.
- Ce n'est pas tout.
- Ah ?
- Je t'aime. "
 
 
 
      J'avais enfin réussi à le lui dire ! C'était sortit ! Tout d'un coup je me sentis léger comme si on m'avait enlevé un poids. Me concentrant de nouveau sur les lieux, je remarquai que le publique ne parlait plus, n'encourageant personne. Les guildes ne me regardait plus, surprises par cette révélation à laquelle ils ne s'attendaient pas. Lucy, quant à elle me fixait figée sur place. Soudain elle se mit à courir le plus vite que ses jambes le lui permettait et atterrit dans mes bras. Elle leva la tête et commença à s'approcher de mes lèvres. Mon rêve allait enfin se réaliser. Mais avant que quoi que ce soit ne se passe, Lucy fut arrachée de mes bras pour aller dans ceux d'une autre personne. Une personne grande, musclée, au regard d'onyx et avec des cheveux rose pointait sur moi. Aucun doute, c'était Natsu. Il prit à son tour celle que j'aime dans ses bras, la serra fort alors que je regardais la scène avec de grands yeux, j'en conclus donc, que lui aussi l'aimait. Avant que je puisse faire ou dire quoi que ce soit, il se tourna vers moi et me sourit à pleines dents.
 
 
" Prends bien soin de ma Luce sinon je te crame, ironisa ce dernier.
- Ne t'inquiète pas pour ça. "
 
 
 
      Le publique recommença à applaudir et à siffler encore plus fortement et je vis au loin Sting me féliciter, un pouce en l'air, ce qui le rendait totalement idiot. Le mage de feu partit nous laissant seul à nous contempler. Nous nous sourîmes mutuellement sous le regard attendri des gens autour de nous. Je pris délicatement Lucy par le bras et l'embrassai fougueusement. Tout bas elle me souffla : 
 
 
" Je t'aime. "
 



Tags : one-shot 2 - Rien ne nous empêche de nous aimer

19/07/2016



          chapitre 3.
第3章                    
 
 
 
      Jason qui était entré à l'intérieur de la guilde fut surpris du calme plat et oppressant qui régnait en maître dans la pièce. Personne ne bougeait. Il regarda dans tous les sens autour de lui, ne sachant pas par où et par qui débuter son interrogatoire. Ses yeux s'arrêtèrent presque automatiquement sur la célèbre Titania. Le journaliste s'approcha, le sourire aux lèvres, se déplaçant fièrement entres les tables dont aucune d'entre elles n'était libre. Jason se planta droit comme un piquet face à la femme en armure qui était en train de déguster tranquillement sa pâtisserie favorite, le fraisier. Lorsqu'elle sentit sur elle un regard bien trop pesant pour ne pas en tenir compte, cette dernière releva légèrement la tête et aperçut le journaliste. Pensant qu'elle était prête à répondre, il sortit avec hâte son petit calepin et un stylo pour pouvoir enfin entamer une série de questions plus idiotes les unes que les autres.
 


«Erza, pourquoi manges-tu autant de ce gâteau ? 
- Les fraisiers ne sont pas de simples « gâteaux » comme vous dites, mais des chef-d'oeuvres ! 
- Cool, cool, mais qu'a-t-il de plus que les autres ? 
- La crème est légère et onctueuse, les fraises sont sucrés et la pâte n'est pas sèche. C'est tout simplement la meilleure pâtisserie qui existe ! J'aimerai en manger toute la journée mais il faut que je ralentisse ma consommation car le stock diminue plus vite que je ne le pense ..., expliqua-t-elle embêtée. 
- Ah mais c'est pour ça ! Cool cool cool !!!!!!!
- Quoi donc ? demanda-t-elle ne comprenant pas où l'homme voulait en venir.
- Vous portez une armure pour ne pas montrer que vous avez pris du poids ! »
 
 

      Erza eut un temps d'arrêt durant lequel elle se repassait en boucle les dernières paroles de l'homme aux cheveux blonds qui dansait, surexcité, devant elle. Se reprenant après un temps de réflexion, bien trop long à son goût, la femme aux mille et une armures lui assena sans aucun ménagement un coup d'une force exceptionnelle qui envoya le journaliste de l'autre côté de la guilde. À peine atterrit, il reprit en main son calepin et nota cet courte entrevue tout en lâchant des « Cool » à tout bout de champ, des étoiles dans les yeux. 
 
 
      Pendant qu'il courrait dans tous les sens entre les mages, il essayait  de prendre des photos d'eux qui étaient presque toutes mal cadrées et floues. Il arrêta tous ses mouvements lorsqu'il tomba nez à nez avec Kanna, toujours en train de boire. Cette dernière n'avait pas remarqué sa présence, Jason en profita pour faire le tour et arriver dans son dos sans qu'elle ne se doute de quoi que se soit. Soudainement il se redressa tout en criant « Cool » bien plus fort que les autres fois. La buveuse sursauta de surprise et recracha tout le liquide contenue dans sa bouche. Le projectile de bière atterrit sur la tête du pauvre Elfman qui était jusque là, calmement assis à une table à parler avec ses deux soeurs. Il se leva brusquement, furieux, renversant au passage la table en bois avant de se tourner en direction de Kanna et de lui crier de sa voix puissante et grave qu'elle n'était pas un homme. A cette remarque, la femme s'énerva à son tour et commença, elle aussi, à crier cassant ainsi le lourd silence jusque là présent. Tout le vacarme qu'ils avaient réussi à créer à eux deux,  énerva très rapidement le reste de la guilde. Les mages se levaient un à un participant d'un manière ou d'une autre à la dispute. Et bientôt toutes la guilde entra dans une bataille générale.
 
 
      Jason profita de l'occasion pour prendre des clichés de la bagarre et pour prendre quelques notes personnelles qui lui permettront d'enrichir son futur article. Alors qu'il tournait sur lui même pour toujours en découvrir davantage, il aperçut au loin, seul dans le noir, Natsu. Il voulut s'approcher, mais sa tête commença à tourner. Il tituba alors jusqu'à la place vide en face du mage de feu. Le dragon qui avait senti son odeur, releva mollement la tête sachant d'avance à qui il avait à faire et que cet interrogatoire allait l'ennuyer. Contre toute attente, Jason découvrit un Natsu mou, fatigué et triste. Son regard si pétillant en temps normal avait laissé place à de la tristesse. Une tristesse profonde et douloureuse. Ses yeux onyx étaient soulignés par de grands et larges cernes qui avaient dû avoir élu domicile sur ce visage depuis plusieurs semaines déjà. Ne tiltant pas totalement sur son mal être pourtant apparent, Jason lui sourit bêtement tout en entamant un monologue stupide, inutile et parsemé de « Cool ». L'homme aux cheveux rose ne réagissait pas, trop préoccupé par des pensées et des images sinistres qui remontaient pour la plupart à près de deux  mois.
 
 

« Natsu ...
- Hum ?
- Natsu, pourquoi avoir fait ça ?
- Quoi ? lui répondit-il froidement.
- Pourquoi avoir teint ses cheveux de cette couleur ? C'est pas que ce n'est pas joli mais cela fait très féminin. »
 

 
      Surpris de sa question, Natsu ne sut quoi répondre. Jason quant à lui, face à sa non réponse, chercha à se justifier. Le fils d'Ignir, n'en revenait toujours pas, commença à fulminer et à s'énerver sur place. Peu à peu, des flammes apparurent autour de lui, brûlant la table de bois qui prit feu automatiquement. La tristesse laissa très rapidement place à la colère tandis que son regard se raffermit. Le blond ne faisait rien et continuait à parler dans le vide ne remarquant pas la boule de feu qui augmentait doucement devant lui. Ne le supportant plus, le mage le frappa fortement dans le ventre, l'envoyant valser un peu plus loin. Mais contre toute attente, il revint à la charge, le corps parsemé d'égratignures, mais avec toujours son sourire légendaire scotché au visage. Cette action se répéta plusieurs fois, jusqu'au moment où il trouva une autre personne à déranger. Makarov. Le journaliste se jeta presque sur le vieil homme assit sur le bar, continuant à crier des onomatopées indescriptibles.
 

 
« Maître Makarov, cela ne vous dérange-t-il pas d'être bien plus petit que les autres membres de Fairy Tail ? Enfin je veux dire que cela doit être frustrant pour vous, non ? dit-il d'un air innocent.
 
 

      Le dénommé Makarov abasourdi par cette question prononcée sans aucun tact, prit une très grande inspiration espérant se calmer et changea de taille atteignant le plafond de la bâtisse.
 

 
- Et maintenant, je suis toujours aussi petit ?! lui cria-t-il dessus.
- Cool cool cool !! dit-il des étoiles dans les yeux. »
 

 
      Après une bonne heure d'interrogation, Jason décida enfin de partir laissant alors les mages tranquilles. Sur la route de retour  il pensait déjà à son article de lendemain.
 
 


-o-o-
 

 
      Immobile face à une porte qui faisait à peine la moitié de sa taille, Lucy l'observait, hésitante. Elle souffla longuement et approcha prudemment sa main s'apprêtant à la frapper. Soudainement, la porte s'ouvrit d'elle même, la prenant de court et par le même temps la laissant perplexe. Une personne toussota légèrement pour attirer l'attention sur elle, ce qui fonctionna car la mage aux esprits baissa la tête et découvrit une toute petite vieille femme de la soixantaine. Son visage tout ridé et son teint pâle faisaient ressortir deux magnifiques billes bleus azurs. Ses fines lèvres étaient brillantes et légèrement tiraillés sur les côtés formant deux petites fossettes de chaque côté. Sa chevelure, d'un gris profond et étourdissant, était relevée en une queue de cheval haute tenue par un élastique fin qui menaçait à tout moment de se casser. Elle était vêtu d'une simple robe rose pâle, qui permettait de réchauffer son teint si terne, et d'un tablier qui devait être autrefois blanc, attaché à son cou et à sa taille. D'une voix douce et réconfortante, elle brisa le malaise qui s'était installé entre les deux femmes.
 

 
« Entre donc, je t'attendais. »
 
 

      Ne s'y attendant point, Lucy frémit. Elle chercha à comprendre les intentions de la vieille femme pour le moins douteuses, l'air incrédule. L'hôte de la maisonnette se décala de quelque pas lui faisant signe de la tête d'entrer.  Hésitant quelques peu,  la blonde se reprit et se baissa de façon à passer la porte. Une fois à l'intérieur, la jeune fille put se redresser et observer l'intérieur. A peine avait-elle franchi le pas de la porte, qu'elle sentit qu'une agréable odeur de nourriture planait dans l'air. Un sentiment de nostalgie revint à la charge lorsqu'elle se fit la remarque que Natsu aurait déjà tout dévoré à sa place. Elle resta plantée au milieu de l'étroit couloir, le regard fixant le vide. Sans aucune raison particulière, de nombreux souvenirs lui passèrent sous les yeux, un flash-back de ses amis, des moments passés ensemble, de Natsu ... Son regard s'assombrit de tristesse. Voyant un certain changement dans le comportement de la jeune fille, la femme s'approcha d'elle doucement pour ne pas la brusquer et lui toucha légèrement le bras pour la réveiller. Elle lui désigna la petite salle à sa gauche d'où émanait la bonne odeur, et l'accompagna jusqu'à celle-ci. Par habitude, la mage aux cheveux blonds, vérifia et examina du regard la pièce lorsqu'elle y pénétra. Une fois sûre de la non présence de danger, du moins visible, Lucy décida de s'assoir sur le canapé en cuir, qui était disposé au centre de la salle rectangulaire, face à une très grande fenêtre qui donnait sur la clairière. Ses yeux firent un rapide tour des objets placés sur les commodes, et finirent par s'arrêter sur une assiette encore fumante de petits biscuits. Pour son plus grand malheur, son estomac ne la soutint pas et commença à grogner montrant son mécontentement. La mage, gênée, commença à rire nerveusement, une main derrière la tête et l'autre placé sur son pauvre ventre. L'hôte prit la grande assiette blanche entre ses mains et la présenta gaiment à Lucy qui parut encore plus gênée face à son geste. Elle hésita quelques secondes, mais succomba bien rapidement à la douce odeur qui émanait de ces pâtisseries. 
 
 

« Je me présente, je m'appelles Kushina. »
 
 

      Lucy qui avait la bouche remplie, ne put répondre, voulant éviter à tout prix de se ridiculiser davantage. Elle acquiesça simplement ne sachant que faire d'autre. 
 

 
« Je pense que tu te poses quelques questions. »
 
 

      Encore une fois elle acquiesça, n'ayant toujours pas fini son combat avec le gâteau. 
 
 

« Un peu plutôt, j'ai entendu des voix, la tienne et celle de ton ami, lorsque je me promenais dans la forêt. Étant curieuse de nature, je me suis avancée pour voir de qui il s'agissait.  Et je suis tombée sur toi. Lorsque tu as remarqué ma présence, je suis partie et tu m'as suivie jusqu'ici. »
 

 
      La mage marqua un temps d'arrêt après cette révélation et manqua de s'étouffer. Lucy n'en revenait toujours pas que cette femme, celle juste en face d'elle, avait presque réussit à la semer dans les bois. Se ressaisissant, la constelationniste redressa son dos pour être totalement droite et planta son regard dans celui de Kushina . 
 
 

« Excusez mon impolitesse. Je me nomme Lucy Heartfilia et je me suis perdue en chemin. C'est pourquoi j'aimerai savoir si vous pourriez m'aider à le retrouver ?
- Que faisais-tu dans cette forêt toute seule ? 
- Eh bien comme je vous l'ai dit je me suis perdue.
- Non, que faisais-tu vraiment dans cette forêt ?
- J'étais en mission.
- Seule ?
- Hum, pour tout vous dire, j'étais venue avec mon équipe mais on a été séparé ..., avoua-t-elle encore une fois, gênée.
- Par l'homme en noir ?
- Oui ! Vous le connaissez ?
- Dans cette région, tout le monde le connait, il est extrêmement dangereux. Vous avez eu de la chance de vous en sortir.
- Oui ... 
- De quel guilde fais-tu partie ? 
- Je fais partie de Fairy Tail, dit-elle fièrement, en désignant son emblème sur sa main.
- Ça ne m'étonne pas que tu te sois perdue alors, prononça la vieille femme entre deux rires.
- Haha, lâcha-t-elle, nerveuse.
- Dans ce cas, je te demanderai qu'une seule chose avant.
- Oui, que puis-je faire ?
- J'ai toujours voulu voir comment se débrouillaient les fées durant un combat.
- Je vous amènerai à la guilde, répondit-elle du tac au tac.
- Non, je veux être fixé maintenant,  la provoqua-t-elle, le regard plein de défi.»

Tags : Faut-il sourire ou pleurer ? - chapitre 3